NOUVELLES D’AILLEURS

1 2 3 9

L’HISTOIRE À VENIR – 18 au 21 mai

"L'histoire à venir"

Premier festival sur les nouvelles
formes de l’histoire à Toulouse


Du 18 au 21 mai, l'histoire s'invite à Toulouse !

Réengager le savoir, mettre la recherche en lumière, renouer le dialogue citoyen avec le passé et l’histoire,
renforcer le pacte entre la démocratie et la connaissance : voilà l’ambition de "L’histoire à venir",
la nouvelle manifestation annuelle sur l'histoire se déroulant du 18 au 21 mai 2017 à Toulouse,
à laquelle le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées a le plaisir d'être associé.



Pour cette première édition (cliquer ici pour + d'informations) :

60 invité(e)s, chercheurs, écrivains, artistes
65 événements
15 lieux dans toute la ville

Née de l'initiative de la librairie Ombres Blanches, du Théâtre Garonne,
des équipes de recherche de l'Université Toulouse-Jean Jaurès et des éditions Anacharsis,
l'événement est structuré autour de trois thématiques :

**
« Écrire l’histoire »
**

«  Histoire  et  démocratie »
**

« Du silex au Big Data »
**

Du 18 au 21 mai, de midi à minuit, historiens, philosophes, chercheurs en sciences sociales,
écrivains et artistes viendront partager leurs idées et leurs recherches à travers conférences,
ateliers, échanges, ainsi que des mises en scène originales et novatrices,
dans différents lieux de la ville de Toulouse.

Ils ont ainsi accepté de venir partager leurs recherches dans des mises en récit
et des présentations originales pour faire de "L’histoire à venir" la vitrine et le creuset
des nouvelles façons d’écrire l’histoire, pour que les possibles du passé ouvrent les manières
de penser et de construire les possibles de l’avenir.

Pour cette première édition, 60 invité(e)s se déplacent à Toulouse,
dont notamment l'historien Patrick Boucheron, Roger Chartier,
Robert Darnton, mais aussi Dominique Cardon,
Patrick Cabanel, François Bon, Mona Ozouf et bien d'autres !

Quelques rendez-vous, parmi tant d'autres,
qui n'attendent que vous :

Conférence/Rencontre
« 14 juillet 1789, Ecrire la Révolution »
avec Eric Vuillard
à la Reynerie (TO7)

samedi 20 mai à 14h00
***
Atelier
« Archives Ouvertes : les dossiers de naturalisation
des Archives Départementales »,

avec Anne Goulet, Françoise Petit-Lourdou, Nathalie Regagnon, Jack Thomas,
Archives départementales de Haute Garonne
Samedi 20 mai, 15h00
***
Labos d’Histoire
« L’histoire de France, si loin si proche »,
François-Xavielle Fauvelle, Antoine Lilti, Mélanie Traversier,
Espace Roguet
Samedi 20 mai 15h30
***
Rencontre
« Dictionnaire des féministes »,
Sylvie Chaperon/Isabelle Lacoue-Labarthe,
Librairie Floury Frères,
Samedi 20 mai, 17h30
***
Conférence
« L’avenir des sciences humaines »,
Ivan Jablonka,
Théâtre Garonne,
vendredi 19 mai, 19h00
***
Conférence
« Tianjin Cosmopolis,
Une autre Histoire de la mondialisation »,

Pierre Singaravélou,
Librairie Ombres Blanches,
dimanche  21 mai, 11h00

***

Entrée libre mais participation nécessaire

plus d'informations sur le site du CRL

Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées
14 rue des arts – 31000 Toulouse
Tél. 05 34 44 50 20 – Fax : 05 34 44 50 29
crlpyren@crl-midipyrenees.fr – www.crl-midipyrenees.fr

 

Réengager le savoir, mettre la recherche en lumière, renouer le dialogue citoyen avec le passé et l’histoire, renforcer le pacte entre la démocratie et la connaissance : voilà l’ambition de L’histoire à venir, une manifestation annuelle dont la première édition se tiendra à Toulouse du 18 au 21 mai 2017.

Dans ces temps où sont mis à rude épreuve l’analyse critique des faits, l’autorité de la preuve et le rôle du savoir, émergent et se renforcent les tenants de la post-vérité, des « faits alternatifs » et des théories du complot. Ces discours, qui dévaluent la connaissance, assurent le profit de quelques-uns aux dépens de l’intérêt général en nous dressant les uns contre les autres.

Au temps de la sidération, de la saturation et de l’indignation doit succéder celui de l’engagement et de l’argument. Ne délaissons pas le luxe nécessaire de la raison et redonnons sa place centrale au débat d’idées. Parce que l’autorité d’un discours tient moins à celui qui l’énonce qu’à la rigueur de sa méthode et de sa démonstration, nous devons donner à voir et à entendre comment se pense et s’écrit l’histoire aujourd’hui, et envisager collectivement comment elle s’écrira demain.

Ainsi, de la préhistoire à l’ère numérique, quelles sont les données à notre disposition ? Comment devons-nous et pouvons-nous les utiliser ? Leur accumulation dans d’immenses proportions transforme-t-elle fondamentalement ce qu’elles sont ? Les chercheurs ont fait de ces questions le fondement même de leur métier. De la découverte et de la collecte des traces du passé à leur mise en récit, ils ordonnent, comparent, croisent, relient, doutent et imaginent pour élaborer des savoirs. Des débats animent la communauté scientifique dont il s’agira de rendre compte, tout en mettant en commun les cheminements et les raisonnements, pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons et celui que nous voulons construire.

Pendant quatre jours, de midi à minuit, des historiens, des philosophes, des chercheurs en sciences sociales, des écrivains et des artistes viendront partager leurs idées et leurs recherches à travers conférences, ateliers, échanges et mises en récit originales et inventives. En venant à la rencontre de toutes et de tous, dans différents lieux de la ville, elles et ils feront de L’histoire à venir la vitrine et le creuset des nouvelles façons d’écrire l’histoire, pour que les possibles du passé ouvrent les manières de penser et de construire les possibles de l’avenir.

 

Frantz OLIVIÉ et Charles-Henri LAVIELLE
Éditions ANACHARSIS

 

Soutien Castelroc en Arifadès

 

Financement participatif
pour redorer le château de “La Roque”

Soutenez l’association sur Leetch.com

Le château médiéval de La Roque renommé “Castelroc”
par l’association qui en assure la gestion,
se trouve dans la commune de Saint-Antonin-de-Lacalm,
dans le centre du Tarn,
en bordure du Parc Régional du Haut-Languedoc.
Ancienne grande seigneurie de l’Arifadès,
le château est aujourd’hui partiellement ruiné.

Dans le but de préserver et de mettre en valeur ce site,
véritable témoin de l’Histoire locale,
l’association “Castelroc en Arifadès” a été créée en Mai 2016.
Elle a rapidement suscité un vif engouement,
puisqu’elle compte aujourd’hui une cinquantaine de bénévoles,
désireux de redonner vie à ce lieu historique.

Plusieurs chantiers visant à dégager l’édifice
de la végétation qui recouvrait les lieux ont déjà été réalisés,
et l’association a rencontré à plusieurs reprises
les services de l’UDAP (Unité départementale de l’architecture du patrimoine)
et du SRA (Service Régional de l’Archéologie),
afin de collaborer avec eux concernant la suite des travaux à entreprendre.

Suite à ces échanges, plusieurs priorités ont été dégagées.
Un des enjeux prioritaires consiste à stopper la dégradation des murs
et à sécuriser le site, qui présente toujours des risques d’effondrements.
Cette sécurisation passe par la cristallisation des murs d’enceinte les plus endommagés,
ainsi par la mise hors d’eau de la tour principale, partie la mieux conservée du château.

Préalablement à la cristallisation des murs,
ceux-ci doivent faire l’objet d’une étude du bâti,
qui sera effectuée par une entreprise d'archéologie préventive,
suite à un appel d’offre comprenant un cahier des charges
réalisé en collaboration avec la DRAC Occitanie
et les service du Patrimoine, de l’Architecture et de l’Archéologie (UDAP et SRA).
Cette étude du bâti aura pour but de conserver une trace archéologique du site
avant qu’il ne soit modifié par les travaux de mise en sécurité,
et permettra sans doute d’apporter de nouveaux éclairages
sur les différentes étapes d’aménagement et l’histoire du château.

Afin de rendre ces objectifs possibles,
l’association “Castelroc en Arifadès”
lance successivement deux campagnes de financement participatif.

La première campagne,
créée sous la forme d’une
cagnotte Leetchi
vise à donner à l’association les moyens
de procéder à la mise en sécurité et hors d’eau de la tour,
de continuer à redonner vie au site en créant,
sur place, un abris pour les bénévoles
et la création d’un jardin médiéval en permaculture.

Pour ceux et celles qui seraient intéressés pour soutenir ce projet,
une cagnotte est disponible sur internet à l’adresse suivante :

http://www.leetchi.com/c/association-de-association-castelroc-en-arifadas

La deuxième campagne, disponible prochainement,
sur le site Dartagnans,
aura pour but de financer l’étude du bâti
des murs les plus en danger
et d’acheter le matériel nécessaire leur cristallisation,
qui sera réalisée par les membres de l’association
et les chantiers jeunes de cet été.

Contact presse :

Pierre TESSIER
Président de l'association Castelroc en Arifadès

contact@castelroc.net

Archéologies : offres d’emploi

bonjour à tou-te-s

Trois offres d'emploi ponctuel :

deux archivistes pour archéologies

un-e animateur-trice pour le chantier-école estival de Bibracte

Trois  propositions de stage :

fouilles de la grotte aux Points d'Aiguèze
(paléo sup, gorges de l'Ardèche, Gard) dirigées par Julien Monney

fouilles du castrum de Roquefort
(médiéval, Sorèze, Tarn), dirigées par Ugo Cafiero

initiation à la céramologie tardo-laténienne
et gallo-romaine à Bibracte

ARCHÉOLOGIES
recrute pour une mission de traitement
des dossiers travaux sur Monuments historiques :

deux archivistes

10 semaines de travail pour chaque personne salariée
( date de démarrage à définir : la mission doit être terminée au plus tard le 30 novembre).

Dans les locaux de la DRAC Occitanie, site de Toulouse.

Master en archivistique requis.

À partir du tableau de récolement,
il s'agira d'effectuer le traitement intellectuel et matériel des passifs d'archives
concernant les dossiers de travaux sur Monuments historiques
(Gers et Lot / années 1960-2014) :

classement méthodique des dossiers en application du plan de classement du tableau de gestion du service
avec tri et éliminations réglementaires à l'intérieur des boîtes

préparation d'un instrument de recherche (bordereau de versement)

cotation et rangement physique des documents

Merci d'envoyer votre CV
Ainsi qu'une lettre de motivation à :
archeologies@free.fr
dès que possible et dans tous les cas,
avant le vendredi 26 mai 2017.

Documents à télécharger :

BIBRACTE (deux postes)

BIBRACTE (stage d'initiation)

ROQUEFORT (bénévoles du 3 au 28 juillet)

 


 

 

 

Centre Lauragais d’études scientifiques

 

 

 

Je vous prie de prendre connaissance de la date de l'Assemblée Générale
du Centre Lauragais d'études scientifiques qui se déroulera


Samedi 13 mai 2017 à 14 h

Maison des Associations
(salle Lauragais)
1, avenue du maréchal de Lattre de Tassigny
11400 Castelnaudary

Cette assemblée générale sera suivie
par une conférence de Lucien ARIÈS

de 15 h 30 à 17 h 00

Un Lauragais dans l’enfer de 14, la captivité.
Lectures de lettres de Gilbert Peyre

Descriptif de la conférence
Entrée libre

À cette occasion, notre revue Pages lauragaises n°7
sera disponible et remise aux membres du CLES

L'adhésion à notre association
(15 euros donnant droit à une réduction fiscale de 10 euros)
permet de participer aux activités du CLES
(conférences, sorties culturelles etc.)

et comprend l'abonnement
à notre revue annuelle Pages lauragaises.


Dans le cas où vous souhaiteriez adhérer et soutenir notre action,
je joins à votre intention un bulletin d'adhésion (voir pièce jointe).

Bulletin d'adhésion CLES

Si vous souhaitez adhérer
et dans le cas où vous seriez dans l'impossibilité d'assister à cette AG,
vous pouvez renvoyer votre pouvoir
et désigner nommément la personne bénéficiaire.

De même, votre exemplaire Pages lauragaises n°7
pourra vous être envoyé
moyennant une participation aux frais postaux de 6 euros,
à ajouter aux 15 euros de votre cotisation.


Présentation de Pages Lauragaises n°7

Enfin, au cours de l’AG,
vous pourrez acquérir et retirer les numéros épuisés de Pages lauragaises
qui ont fait l’objet d’un retirage en 2017 :

Pages lauragaises 1, 4, 5 et 6
ainsi que Pages lauragaises 2 et 3 toujours disponibles
(voir détail du sommaire de ces numéros et prix en PJ).


Bon de commande PAGES LAURAGAISES

Un envoi par la poste est également possible, moyennant une participation aux frais postaux.
Les prix réduits réservés aux membres du CLES
pour Pages lauragaises 2 (7,50 €) et Pages lauragaises 3 (9 €)

sont maintenus jusqu'à l'assemblée générale et seront supprimés après.

Vous pouvez vous tenir informé-e-s
des activités de notre association
en consultant nos divers sites :


https://cles-lauragais.jimdo.com/
https://www.facebook.com/CentreLauragaisdEtudesScientifiques


En espérant vous compter bientôt parmi nos membres
et en souhaitant que nos activités vous intéressent.


Centre Lauragais d'études scientifiques
Maison des Associations
1 av du Mal de Lattre de Tassigny
11400 Castelnaudary
clescastel@gmail.com


« Femmes de la préhistoire » (conférence)

 

La Société des Amis du musée d'Archéologie nationale vous propose d'assister

Samedi 6 mai 2017 à 10 h 30
À l'auditorium du Musée d’Archéologie nationale
Place Charles de Gaulle – Saint-Germain-en-Laye

À la conférence de Claudine COHEN
"Femmes de la préhistoire"

Longtemps, les préhistoriens ont proclamé « l’invisibilité » de la différence des sexes dans la préhistoire.

Dans le même temps, l’image de la femme préhistorique est restée vouée aux préjugés et aux stéréotypes.

Depuis plusieurs décennies, de nouvelles orientations de la recherche en paléoanthropologie et en archéologie préhistorique
ont changé la vision de la femme dans le cadre des sociétés et des cultures de la Préhistoire.

Ces enquêtes ont exploré les transformations du corps et de la sexualité féminine, les formes de la reproduction et de la famille, la part que les femmes
ont pu prendre aux activités productrices dans les sociétés des chasseurs-cueilleurs paléolithiques, et dans les civilisations agropastorales du Néolithique.

Au-delà des figures magnifiées et mythiques de la matriarche ou de la déesse,
il s’agit de repenser leurs rôles, leurs savoirs, leurs participations aux activités productives et créatives,
de donner ainsi une image plus vivante et plus vraie de cette « moitié in-visible de l’humanité préhistorique »
et d’ancrer la réflexion actuelle sur la différence des sexes et le statut social des femmes jusque dans la profondeur des millénaires.

Claudine Cohen
Elle enseigne l'histoire et la philosophie des sciences,

particulièrement des sciences de l’évolution,
de la paléontologie et de la préhistoire de l’Homme.

Elle est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales
et à l’École pratique des hautes études (section des Sciences de la vie et de la terre).


Elle a écrit, notamment :

"La Femme des origines"
Paris, Belin Herscher,
Un ouvrage couronné par l'Académie des sciences morales et politiques et par l'Académie des Beaux-Arts,

"Femmes de la préhistoire"
Paris, Belin.

À l’issue de la conférence, Claudine COHEN dédicacera ses ouvrages.

Conférence gratuite pour les adhérents sur présentation de la carte.
5 € pour les non-adhérents


RÉSERVATION PAR MAIL À L'ADRESSE SUIVANTE
samanstger@gmail.com

Fabien Durand
Responsable de la mission du développement culturel, de la communication et du numérique
Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
Château - Place Charles de Gaulle
78 105 Saint-Germain-en-Laye Cedex
01 39 10 13 18
fabien.durand@culture.gouv.fr
www.musee-archeologienationale.fr
https://www.facebook.com/musee.archeologienationale
https://twitter.com/Archeonationale

 

Conférence de Christophe VASCHALDE

Claudie MEJEAN
Maire de Bram
et son Conseil Municipal

&

Michel PASSELAC
Président du Laboratoire
d’Archéologie du Lauragais

 

ont le plaisir de vous inviter à assister à la conférence
La fabrication de la chaux dans le Midi de la France

par Christophe VASCHALDE
docteur en Archéologie,
associé au CNRS,
Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, Montpellier

Le samedi 29 avril 2017 à 15 h

Au musée archéologique Eburomagus
2, avenue du Razès, BRAM

Histoire de la production d’un matériau aussi aride qu’indispensable
au travers d’une démarche interdisciplinaire.

La chaux est connue du grand public comme le composant indispensable des mortiers romains, et donc des grands édifices monumentaux. Pourtant, sa fabrication, qui nécessite des installations de production et une chaîne opératoire complexe, est longtemps restée méconnue des archéologues. La place qu’elle tient dans l’économie est encore sous‐évaluée, et son statut de marqueur culturel trop peu envisagé. Depuis une dizaine d’années, la recherche s’est développée sur le sujet, à la faveur de fouilles programmées et préventives. Elle a nécessité l’adoption d’une démarche résolument interdisciplinaire, mêlant archéologie, histoire, archéobotanique, archéométrie et ethnoarchéologie. Grâce à cela, il est possible de retracer l’histoire de la chaufournerie depuis l’Antiquité jusqu’au Moyen Âge, dans ses aspects économiques, techniques, sociaux et culturels.

Cliquer sur l'image pour + d'infos.

 

 

SÉMALENS et CAMBOUNET : deux villages fortifiés

Conférence

"SEMALENS et CAMBOUNET : deux villages fortifiés"
par Samuel MONTAGNE & Philippe PERGENT


organisée par l'association 
Mieux vivre à Semalens


le Vendredi 28 Avril 2017 à 20h30
Maison des jeunes et de la culture de SÉMALENS

Cette soirée permettra de restituer le travail important fait par Samuel MONTAGNE
sur les compoix de ces deux villages à l'heure ou ils étaient des "forts villageois"
et de faire un rapide tour des connaissances archéologiques et historiques sur ces deux villages.

 

Les Gaulois à l’Archéosite

 

Entre le 24 et le  30 avril 2017
les Gaulois envahissent l'Archéosite
de Montans


2000 ans, c'est ce qu'il aura fallu attendre pour que des Gaulois, bravant la froidure Arverne (d'où la photo ci-contre...), reviennent sur nos chaudes terres tarnaises (d'où la photo du haut...), blottis bien en sécurité tout en haut de leur ancien oppidum de Montans ! Plus que quelques jours d'attente donc, et vous pourrez ainsi leur rendre visite à l'Archéosite afin de découvrir toute la richesse de la culture des compagnons de Vercingetorix (Hé ! Par Toutatis, que les plus impatients se disent que cette attente est tout de même plus supportable que les deux grands millénaires qui nous séparent d'eux, non ?).

 Petite précision
aucun Romain n'ayant été aperçu aux abords immédiats de notre petit village d'irréductibles Gaulois,
ces derniers devraient être particulièrement détendus et donc, absolument pacifiques... du moins, on l'espère !

 Au programme :
- Laine et tissage
- La poterie
- Coquetteries gauloises et perles de verres
- Le cuir dans la peau,
- La culture celte,
- Les Gaulois et la guerre : lancés de javelines, arcs et flèches, équipement du guerrier,
- Dans les cuisines gauloises,
- La forge,
- Démonstration de combats et mêlées vers 16h30 (le week-end uniquement).

 Informations pratiques :
Du lundi 24 au vendredi 28 avril : 9h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
et samedi 29 et dimanche 30 avril : 10h00 à 18h00
Possibilité de restauration sur place assurée par " Chez Niko",
une cuisine originale et conviviale avec des produits sains et frais !!

Entrée : 5€

1 2 3 9
Abonnement aux articles du blog
AGENDA DES ÉVÉNEMENTS

calendar146cliquer ici

 

------------------------------------

 

Accès adhérents

clé2

------------------------------------

EXPOSITIONS
à la location

actuellement

------------------------------------